mercredi 9 décembre 2015

En vadrouille suite! Le Kerala


S’il y a bien une région incontournable en Inde du Sud, c’est le Kerala, connue pour la beauté et la variété de ses paysages. Nous y sommes donc allés pour les vacances de Diwali, qui avaient lieu cette année autour du 10 novembre. Une fois de plus, nous avons été enchantés de notre voyage.

Le Kerala : un état singulier de l’Ouest de l’Inde

Quelques repères
Le Kerala est un état d’Inde du Sud, « le pays des cocotiers », peuplé de 33 millions d’habitants et situé à l’Ouest de l’Inde. Le Kerala est un peu un état singulier en Inde qui se distingue sur de nombreux aspects; qui plus est, la culture keralaise est très marquée (style vestimentaire, cuisine,…).
Carte politique de l'Inde - Zoom Kerala
Zoom Carte du Kerala : en rouge, les endroits que nous avons visités
Un Etat « riche »
D’abord le Kerala est un Etat connu en Inde pour être plutôt « riche ». Le niveau de vie est plus élevé qu’ailleurs et c’est plutôt visible dans plein de petits détails du quotidien. En particulier, l’indice de développement humain est le plus haut du pays! Le taux de fécondité est faible (1,8 enfant /femme), le taux d’alphabétisation est le plus élevé du pays : 94% des Keralais sont alphabétisés, 92,10% des femmes (contre 64,60% au niveau national et 73% tous genres confondus) : ça fait une sacré différence ! 
Autre particularité extrêmement intéressante : le Kerala est le seul état d’Inde où naissent plus de filles que de garçons. Ca en dit long sur les mentalités!

Un autre aspect typique des keralais est qu'ils ont une culturelle forte de l’expatriation ; énormément d’Indiens qui vivent dans les pays du Golf sont keralais. Mais attention, ce ne sont pas les ouvriers des chantiers mais plutôt des commerçants ou des entrepreneurs qui s'expatrient là bas. Après s’être enrichis à l'étranger, ils reviennent construire de chouettes maisons au Kerala.

Au niveau religion aussi, il y a quelques spécificités. Certes, les Hindous sont majoritaires (79,8% de la population indienne est hindoue soit 966.300.000 personnes, chiffres issus du recensement de 2011) mais les chrétiens sont très présents : 22% des chrétiens d’Inde sont keralais alors qu’ils ne sont que 2,5% au niveau national! On voit énormément d’églises, on sent que le christianisme, comme nous avions vu à Goa, a beaucoup imprégné la culture locale. Les chrétiens du Sud de l’Inde sont eux-mêmes connus pour être plutôt d’un niveau socio-économique plus élevés que la moyenne des indiens, plus instruits aussi. Leur influence joue certainement dans le dynamisme général du Kerala. C’est en tous cas ce qui se dit.

Toutes ces différences se perçoivent en tant que visiteur très nettement : d’abord et tant pis pour le côté « petit bourgeois » mais le Kerala est beaucoup plus propre que ce que nous avons vu jusqu’à présent en Inde. Bien sûr, ce n’est pas Beverly Hills mais il y a un « jenesaisquoi » qui fait la différence : maisons bien entretenues, devantures des magasins nettoyées, routes moins défoncées, tout fait un peu plus soigné qu’ailleurs.

Le communisme : une tradition keralaise ?
Politiquement aussi, le Kerala ne fait rien comme les autres. Il y a une longue tradition communiste dans cet état : les marxistes l’ont administrés du 1957 à 1991 et aujourd’hui encore, le Kerala est dirigé par une alliance avec le parti communiste local, encore très populaire. Les nombreuses affiches de campagnes que l’on voit partout nous le rappelle…nous n’avions jamais autant vu de drapeaux du parti communiste !

Drapeau communiste que l'on voit partout
Et alors, un autre truc super étonnant au niveau politique : je dirais qu'environ 95% des affiches de campagnes publicitaires que nous avons vues montrent que ce sont les femmes qui règnent en politique, et ce quels que soient les partis politiques. Jamais vu cela ailleurs ! Notre chauffeur nous a expliqué que les parties politiques font de la discrimination positive pour avoir plus de femmes et que les quotas imposent non pas la parité mais une majorité de femmes dans les instances politiques ! Et il parait que la raison de cette écrasante présence féminine, c’est tout simplement, pour endiguer les problèmes de corruption. Intéressant, non ? 
Des femmes en politique pour lutter contre la corruption
A voir, à faire au Kerala
En préambule, pour les voyageurs qui nous lisent, nous sommes passés par une agence de voyages spécialiste du sud de l’Inde, KST Tours, tenue par des français et qui jouit d’une excellente réputation dans la communauté expat. Ils sont top et ils connaissent très, très bien cette région. A conseiller vraiment…Surtout qu’en Inde, une agence de voyage, ce n’est pas du luxe tant c’est parfois compliqué (et surtout long) de faire ses réservations.
https://www.keralaforever.com/
Autre précision  : nous avons visité 3 lieux différents mais le Kerala est grand et il y a bien plus à faire que ce que je vais décrire.

Les backwaters
Bon, que visite-t-on au Kerala ? Avant tout, le Kerala est connu pour les « backwaters » : les backwaters, ce sont des réseaux de canaux immenses qui relient des lagunes entre elles, sur une superficie immense (grosso modo d’Allepey à Quilon). On peut très facilement se déplacer en bateau dans ces canaux, soit en petite barque, ce que nous avons fait, soit en bateau plus élaboré, appelés House boat et typiques de ce coin.
Houseboats typiques des backwaters
 Nous avions un hôtel très sympa, près de Kumarakom, le VASUNDHARA SAROVAR PREMIER  que nous conseillons vivement. http://www.vasundhararesorts.in/
L'hôtel Vasundhara resort près de Kumarakom
Paul apprécie visiblement notre hôtel

Et Louise se fait des copines comme toujours!

Coucher de soleil sur les backwaters depuis l'hôtel
Balade en bâteau en fin d'après midi 1/2

Balade en fin d'après midi 2/2

Les paysages sont très beaux, verdoyants, variés, allez, disons-le presque bucoliques ! En fait, tout au long des canaux, des gens habitent. On voit donc les habitants faire leur toilette, laver leur linge, faire la vaisselle, c’est calme, il y a une chouette végétation et plein d’oiseaux.














Fort Cochin
Nous avons également visité Fort Cochin, qui est le quartier historique de la grande ville de Cochin, là où se trouve l’aéroport principal du Kerala.
Fort Cochin est sympathique sans être transcendant (un petit air de Galle au Sri Lanka, pour ceux qui connaissent, mais bien avant le subventionnement de l’Unesco !), on en fait le tour en quelques heures mais nous retiendrons de cet endroit qu’il y a de super resto gastronomiques. Nous, on s’est régalé au Old Harbour mais cela aurait pu être ailleurs, il y a l’embarras du choix. Et contrairement à toutes les autres destinations au Kerala, on peut vraiment manger non épicé mais un peu typique quand même, une gageure dans ce pays !(la nourriture keralaise est incroyablement épicée à la limite du mangeable parfois pour nos palais européens).
Ruelles de Fort Cochin
Les filets de pâche des pêcheurs de Cochin, très connus
Spectacle de Kathakali, typique du Kerala, qui met en scéne les grandes épopées indiennes et peut durer une nuit entière...Ls dialogues se font uniquement par mimiques et les personnages féminins sont joués par des hommes. Intéressant...mais quand même un peu difficile à apprécier pour des non initiés....

Munnar et les plantations de thé
Nous avons fini notre séjour à Munnar, en montagne. Munnar est connu dans toute l’Inde pour ses plantations de thé. Les paysages sont en effet impressionnants mais comme souvent sur ce genre de destination, il pleut…donc ça gâche quand même un peu les choses. La ville en elle-même n’a pas beaucoup d’intérêt, mais cette petite ville nichée au milieu de collines verdoyantes, vaguement embrumées dégage une atmosphère qui vaut le détour quand même.
Munnar, au loin

Les environs de Munnar et les maisons des cueilleurs de thé
Les plantations de thé sous la brume
Là encore, KST nous avait trouvé un hôtel très agréable que nous recommandons : http://spicetreemunnar.com/. Mais attention, c’est super loin de Munnar, compter quasi une heure de route. Alors, déjà qu’on en a ras le bol arrivé à Munnar, alors la dernière heure semble bien longuette…
Le Spice Tree hotel près de Munnar
Paysage aux environs de Munnar depuis notre hôtel
La région de Munnar, outre la culture du thé, est connue pour celle de la cardamone. La cardamone, c'est cette graine verte ou noire, que l'on connait peu dans notre cuisine française mais qui est caractéristique de la cuisine indienne. Ils en utilisent beaucoup, en particulier dans les desserts. Evidemment, nous n'avions aucune idée de la manière dont cela poussait...
Plants de cardamone : les graines de cardamone poussent au pied du plant
Au final, ce qui nous a frappé aussi au Kerala, c’est la proximité culturelle, géographique, …avec le Sri Lanka. La gentillesse des gens, la cuisine, la (relative) propreté, les paysages. En même temps, on n’est vraiment pas loin donc ce n’est si étonnant !
Les enfants se sont très bien comportés, pas d’incidents à signaler mais en même temps, nous voyagions dans des conditions optimales et descendions dans des hôtels plutôt très sympa.

Petit clin d’œil suite à précédent mon article sur les vêtements :
Contrairement à ce que j’ai écrit dans cet article, où je disais que les hommes indiens sont toujours habillés en tenue « occidentale », eh bien au Kerala, 80 % des hommes portent une « dothi » (ce que j’avais appelé un sarong). C’est un genre de jupe longue en coton, qu’ils nouent autour de la taille et dont ils remontent les pans en les maintenant à la ceinture. En haut, ils peuvent porter une chemise très chic, mais en bas, c’est ce vêtement. J’ai demandé à notre chauffeur s’ils portaient cela parce que c’était « agréable » (je pensais à la chaleur, ce genre de choses). Il m’a répondu d’un air gêné, « euh non, c’est parce que c’est plus pratique »…Bon, vous suivez ? Pas demandé du coup s’ils portaient un slip dessous ou pas, cela restera un des mystères de la culture indienne…
Keralais en "dothi" version courte....


....et version "longue. Ce monsieur est en train de faire du "chai", le thé indien typique à la cardamone, avec du lait et du sucre

1 commentaire:

  1. Très bon article, j'ai eu beaucoup de plaisir à le lire, très intéressant.
    Les photos sont très jolies, bravo!
    Aurore J.

    RépondreSupprimer